Logo Alliance Française

RÉTROSPECTIVE SUR LES RÉALISATRICES FRANÇAISES : « ELLES FONT DES FILMS »

La rétrospective du « Printemps français 2021 » met en valeur le thème de la promotion des femmes et de la lutte contre les inégalités de genre. C’est la raison pour laquelle notre sélection propose des films créés par des réalisatrices et qu’elle s’intitule « Elles font des films ».

 

Parmi ces réalisatrices françaises reconnues, figurent Mounia Meddour dont le film « Papicha » a reçu le César du « Meilleur premier film » en 2020 à Cannes et Céline Sciamma, récompensée plusieurs fois au festival de Cannes, avec notamment le prix du scénario pour « Portrait de la jeune fille en feu » en 2019. Tous les films de la rétrospective abordent des sujets de société.

 

Le dessin animé « Les Hirondelles de Kaboul », le drame « Papicha » et la comédie « Un divan à Tunis », soulèvent ainsi la question de la place des femmes dans les communautés patriarcales. L’héroïne du drame « Les éblouis » milite pour la liberté de croyance religieuse. Le drame « Les Chatouilles » met en lumière le problème du harcèlement sexuel. Les relations entre deux femmes sont enfin au centre du drame romantique « Portrait de la jeune fille en feu ».

 

Ce programme a été préparé par Valeria Plekhotko, chercheuse en études de genre et critique de cinéma. Elle est notamment auteure et rédactrice en chef de la plateforme indépendante « Art Critic ». Elle organise régulièrement des projections avec l’Alliance Française d’Odessa et la Galerie « Invogue # Art » et collabore avec la « Kyiv Critics’ Week » autour du programme « First Look ».

 

Le cinéclub de la Biblithèque régionale de Rivne pour les jeunes invite les spectateurs :

1. « Papicha » , 2021-05-23 14:00 ,

 

2. « Les éblouis » , 2021-06-13 14:00 ,

 

3. « Un divan à Tunis » , 2021-05-16 14:00 ,

 

4. « Les Hirondelles de Kaboul » , 2021-05-30 14:00 ,

 

5. « Les Chatouilles » , 2021-06-06 14:00 ,

 

6. « Portrait de la jeune fille en feu » , 2021-06-20 14:00

Rencontre littéraire en ligne avec Christine Féret-Fleury

le 14 avril 2021

Christine Féret-Fleury, après des études de lettres et de recherches doctorales axées sur les rapports texte/musique dans l’opéra, s’est plongée dans l’édition jeunesse pendant dix ans, chez Gallimard. En 1996, elle publie son premier livre pour la jeunesse, Le Petit Tamour (Flammarion), suivi en 1999 par un roman « adulte », Les vagues sont douces comme des tigres (Arléa), couronné par le prix Antigone, puis par plus de quatre-vingt-dix autres titres (Glace, publié en mars 2021, est le centième). Lectrice boulimique, elle aime tester à l’écrit tous les genres littéraires qu’elle aime… et il y en a beaucoup !

 

Soyez informés des actualités de l’Alliance